🗣 Les répercussions de la crise sanitaire sur le monde culturel continuent de peser et affectent de nombreux concerts et évènements. Via les réseaux sociaux et sur ce site, nous communiquerons au jour-le-jour les maintiens, annulations ou reports éventuels, ainsi que l’actualité de tous les projets musicaux de la Compagnie. Cette crise sanitaire n’empêche ni les artistes ni les créateurs de se mobiliser, et encore moins les imaginaires de continuer leur course poétique. 

N’hésitez pas à vous tenir informés des élaborations, collaborations et autres maturations en cours.

PIADAS – Festival De Vives Voix – MARSEILLE (13) – 31/10/20

octobre312020
Detail
La Maison du Chant
49 rue Chape
Marseille, PACA 13004 France
20 h 30 min - 22 h 30 min

DE LA CRAU – Trad’envie – PAVIE (32) – 31/10/20

octobre312020
Detail
Salle Polyvalente de Pavie
6761 Rue des Ecureuils
Pavie, Occitanie 32550 France
21 h 00 min - 23 h 30 min

LO CÒR DE LA PLANA – Escapades Musicales – GENÈVE (CH) – 06/11/20

novembre062020
Detail
ALHAMBRA
10, rue de la Rôtisserie
Genève, 1204 Suisse
20 h 00 min - 22 h 30 min

Stage de chant avec Manu Théron – GENÈVE (CH) – 7 et 8 /11/20

novembre072020
Detail
ADEM
10, Rue de Montbrillant

Genève, 1201
novembre 7 - novembre 8

SIRVENTÉS – GÖTEBORG (SE) – 13/11/20

novembre132020
Detail
Stenhammarsalen
Götaplatsen
Göteborg, 412 56 Suède
19 h 30 min - 21 h 30 min

cie-lamparo-accueil

Fondée en 2003 par Manu Théron et Nora Mauriaucourt, La Compagnie du Lamparo, Compagnie Nationale basée à Marseille, est une association qui regroupe des musiciens et initie des projets artistiques consacrés à la recherche et à la création en rapport avec les patrimoines et cultures d’Oc dans la région marseillaise.

Collecte de documents sonores, créations ou transmission des savoirs populaires, les territoires d’exploration du Lamparo tracent les chemins possibles que culture et langue d’Oc entretiennent, de façon parfois inattendue, avec leurs sœurs du bassin méditerranéen, celles qui irriguent Marseille depuis sa fondation.

En frottant des esthétiques musicales très diverses à une approche poétique singulière, le Lamparo s’engage dans la voie d’une réappropriation des traditions musicales populaires méditerranéennes avec une ambition de redécouverte et d’interrogation du patrimoine immatériel de sa région.

Loin de rechercher la perpétuation d’une tradition, ces activités visent – plus modestement mais non moins ambitieusement – à la mise en contact des publics avec les aspects les plus volatiles comme les plus exaltants de l’histoire -non-écrite mais inscrite-, par le chant d’une langue, dans chaque recoin de son territoire et dans toutes les perspectives de son horizon.

C’est en Italie méridionale et en Bulgarie, pays qu’il sillonne durant plus de quatre ans, que Manu Théron découvre le chant par la fréquentation assidue d’interprètes et de choeurs traditionnels.
La persistance des pratiques culturelles et sociales liées au chant populaire dans ces régions, leurs connexions avec la littérature orale en dialecte, et surtout l’absence dans leurs expressions quotidiennes de toute référence à un folklore institutionnalisé, le persuadent qu’une pratique équivalente aurait une grande portée dans sa ville d’origine et pourrait donner lieu à une réappropriation de repères historiques et culturels qui manquent cruellement à Marseille.

Au sein de nombreux projets (Ve zou via, Madalena, Polifonic System…) ou à la tête du groupe Lo Còr de la Plana qu’il a fondé en 2001, Manu Théron impulse une interprétation à la fois enracinée dans la tradition du chant populaire méditerranéen et nourrie de la pratique contemporaine de la chanson à texte, où la langue et les rythmes s’entremêlent avec force.
Musicien passionné, il met l’originalité de son interprétation au service d’une culture d’Oc renouvelée qu’il s’attache à aire vivre aussi bien sur la scène que dans ses enseignements.

 

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Nos partenaires