CRÉATION : DINS LEI PIADAS DEI GIGANTS

DANS LE PAS DES GÉANTS (Dins lei piadas dei gigants) est une suite de chants empruntés aux poèmes de divers recueils de Roland Pécout, poète marcheur et dériveur du renouveau occitan, dont l’oeuvre est caractérisée par ses liens avec la beat generation et les mondes poétiques des années 60 et 70.
Plutôt que de sillonner une voie déjà encombrée, c’est à une découverte généalogique que nous invite la polyphonie. Des poètes précurseurs et Pécout y racontent la force autant que la nécessité de leur attachement aux cultures populaires.

Ainsi Allen Ginsberg va puiser aux coutumes des native americans pour redéfinir une posture de responsabilité vis-à-vis de la de la Nature et de notre nature ;
Pier Paolo Pasolini s’enivre d’un jeu de désirs inavouables, dans une fête populaire, et part assouvir sa soif d’amour avec un peuple envisagé dans son essence ;
Jack Kérouac , lui, attend comme une révélation de connaître sa destination tandis que Hafez (خواجه شمس‌‌الدین محمد حافظ شیرازی) s’ancre à l’ivresse pour mieux s’échapper dans la langueur d’un voyage intérieur ;
pour le Arthur Rimbaud des Illuminations, le voyage de l’homme européen est l’argument autant que le lieu d’un saccage …

i n t e r p r è t e s

 

Chanteur dans de multiples styles (lyrique, choral, médiéval, traditionnel), chef de choeur, compositeur et pédagogue, Geoffroy Dudouit a suivi un parcours atypique et autodidacte pour se former au métier de la voix. C’est ce qui lui a permis de rencontrer des pratiques alternatives et originales, qui fondent son enseignement actuel. La poésie médiévale et la poésie contemporaine sont au centre de sa démarche créatrice, dont trois disques font déjà témoignage.

 

Méditerranéen entre deux terres, deux cultures, cet aspect métissé de l’identité de Damien Toumi influence grandement son parcours, chacun de ses voyages en Méditerranée est l’occasion de ramener dans ses bagages une langue nouvelle, qu’il se plaît à parler ou chanter. Amoureux d’accents et de dialectes, sa rencontre avec la langue et la culture occitane fait écho à une vision de l’humain citoyen, où cultures, langues et musiques s’échangent volontiers …

 

C’est en Italie et en Bulgarie que Manu Théron se découvre chanteur, par la fréquentation assidûe de musiciens traditionnels. Décidé dès lors à ré-ancrer le chant occitan dans son horizon méditerranéen, il fonde Gacha Empega, puis Lo Còr de la Plana, imaginant pour la polyphonie un rôle de ré-appropriation au service d’une culture occitane renouvelée. C’est ce qu’il s’attache à promouvoir dans de nombreux projets, sur scène ou dans ses enseignements.

 

Thomas Georget a mis du temps à comprendre qu’il aimait chanter. Il a alors goûté aux musiques contemporaines et anciennes, savantes et de tradition, à danser et à raconter, sans trop de distinctions et se formant au gré des rencontres. Mais il s’est toujours attaché aux musiques qui se vivent à plusieurs, scène et audience. Ses terrains de création sont maintenant la polyphonie, le bal à la voix et les pratiques anciennes, toujours entre pratiques orale et savante.

 

Guillaume Maupin est né in extremis dans les années 70. Saintongeais d’origine, il est Bruxellois. Outre ses étonnants concerts solo, il peut se transformer en conteur intime et érudit de la musique folklorique anglo-saxonne, en Loosy the Pooh dans la formation dégénérée Music for Rabbits, en chanteur a capella dans le trio Tartine de Clous, ou en Juke-box humain, interprète de quelques 200 morceaux dans une boîte construite et bariolée pour l’occasion.

All Past Events

Past Events

24 February 2019
23 February 2019